Obésité sévère ou morbide : nécessité d’un parcours de soin

Le parcours de soin d’un patient atteint d’obésité sévère ou morbide nécessite l’intervention de plusieurs professionnels de la santé. Psychologue, médecin, chirurgien ou encore diététicien, ils sont tous mobilisés pour un traitement optimal du patient.

Quel parcours de soin pour une obésité sévère ou morbide ?

obesite severe, ici un medecin discute avec un patientobésité sévère, un plat de légumes et un stéthoscope

Depuis 2009, la chirurgie de l’obésité sévère ou morbide est encadrée par la Haute Autorité de Santé. Ils ont défini les grandes étapes pour un parcours de soin optimal. Les patients doivent suivre un parcours de soin d’une durée allant de 6 à 12 mois avant de pouvoir prétendre bénéficier d’une opération de chirurgie bariatrique. Cela permet de vérifier que l’opération est pertinente pour le patient.

Le patient est accompagné dans sa nouvelle hygiène de vie. Alimentation et sport, toujours en accord avec les capacités du patient sont primordiales dans ce parcours de soin. En effet, après l’opération, 25% du poids perdu est de muscles essentiellement.

Cette prise en charge peut se dérouler dans l’un des 37 centres spécialisés dont 5 centres intégrés. Ces centres disposent de toutes les compétences nécessaires pour un bon suivi préopératoire.

Et après l’opération ?

La HAS estime qu’au bout de 5 ans seulement 30% consultent encore un chirurgien (ou un spécialiste) mais que 83% vont régulièrement consulter auprès de leur médecin généraliste. Cela s’explique notamment par le fait que les consultations chez un psychologue ou un diététicien ne sont pas remboursables. De plus, après certaines opérations les compléments vitaminiques à prendre tout au long de sa vie pour éviter des carences qui pourraient s’avérer graves ne le sont pas non plus.

Le patient ayant souffert d’une obésité sévère doit donc faire preuve d’assiduité après son opération. En effet, pour ne pas reprendre du poids quelques années après l’intervention, il est nécéssaire d’avoir une bonne hygiène de vie et le réflexe de prendre des rendez vous médicaux au moins une fois par an.