Les co-morbidités liées à l’obésité : quelles sont-elles ?

L’obésité entraîne des co-morbidités qui atteignent profondément le corps et ses organes. Des maladies secondaires graves qui peuvent se cumuler et vous empêcher de mener votre vie comme vous le souhaitez. Voici quelques unes des co-morbidités les plus fréquentes.

Les co-morbidités plus en détail

l'une des comorbidités qui est l'arthrose et ici une femme qui a mal au genou

  • L’apnée du sommeil : l’arrêt de la respiration pendant son sommeil entraîne des ronflements ainsi que des obstructions qui coupent entièrement la respiration. De plus, une personne souffrant d’une apnée du sommeil n’en est pas consciente. En effet, ce type de maladie survient souvent auprès des personnes obèses qui ont le cou comprimé. Les effets sur la santé sont graves. Hypertension artérielle, rythme cardiaque perturbé et mort subite.
  • Brûlures d’estomac : la remontée de l’acidité de l’estomac jusqu’à l’oesophage entraîne des brûlures d’estomac ou une indigestion. En effet, l’acidité peut remonter dans la gorge pendant une éructation et faire naître une sensation d’inflammation. Souvent pendant la nuit, le reflux d’acidité se produit et peut parfois être aspirée et brûler des voies respiratoires entraînant toux et suffocation.
  • Maladies cardiaques : les personnes souffrant d’obésité ont 6 fois plus de risques d’être touchées par une maladie du coeur et 40 fois plus de risque d’une mort subite. La compression du coeur, liée au poids entraîne aussi une insuffisance cardiaque congestive.
  • Arthrose des articulations : les membres inférieurs (genoux, hanches, chevilles, pieds) supportent une grande partie du poids du corps. De ce fait, ces articulations s’usent rapidement. Cela peut mener à de l’arthrite beaucoup plus vite qu’à une personne de poids normal.
  • Hypoventilation : les personnes souffrant d’obésité grave sont les plus concernées. La somnolence ou la narcose pendant le temps de sommeil en sont les effets. Cela est du à des anomalies respiratoires et du dioxyde de carbone en trop grande quantité dans le sang. De plus, l’hypoventilation est souvent confondue avec l’apnée du sommeil.